G1OPCLA

Résumé de Groumph, un Ogre pas comme les autres :

Quel malheur que d'être né Ogre lorsque l'on est gentil et végétarien. Groumph est un Ogre bien malheureux, rejeté par sa famille qui le méprise et par les humains qui le craignent et le déteste. Sa seule consolation est son amitié avec Piaf, le moineau bavard et Oreille Qui Manque, le loup solitaire, cynique et blasé.

La vie du trio bascule le jour où ils sauvent de la noyade une jeune humaine. Eléna ne tarde pas à entortiller notre gentil Groumph autour de son petit doigt et entraîne nos amis dans une aventure périlleuse : délivrer son petit frère enlevé et retenu prisonnier par l'abominâble Skroug, là-bas au Pays de l'Hiver. En chemin, ils rencontreront bien des personnages hauts en couleurs, s'allieront à une Fée et à un Dragon pour une aventure qui les forcera à accepter leur nature et revoir leurs certitudes...

 

 

Extraits avec Oreille Qui Manque :

 

Où l'on philosophise :

 

Il passa la journée en compagnie d’Oreille Qui Manque. Le loup portait bien son nom et une profonde colère l’habitait. Il détestait les humains en général – en particulier, les chasseurs –, qui lui avaient pris son appendice en le perçant d’un carreau d’arbalète. Le fauve avait eu de la chance de ne pas avoir été atteint quelques centimètres plus bas.

Ou je ne serais pas là pour te raconter mon histoire, conclut ce dernier. Les hommes sont bien tous les mêmes. Sous prétexte que je chasse parfois leurs moutons, quand je fais vache maigre dans la forêt, ils ont décidé d’avoir ma peau ! Tu n’imagines même pas les horreurs qu’ils racontent sur moi !

Il se pencha vers l’Ogre et chuchota sur un ton de conspirateur :

Ils prétendent que je mange les enfants. Surtout les fillettes. Quelle drôle d’idée quand même ! Comparé à un bon gros mouton bien gras, je n’aurais pas grand-chose à me mettre sous la dent.

Groumph soupira.

J’ai le même problème que toi. Sous prétexte que les autres Ogres mangent les petits humains, ils me chassent dès qu’ils me voient. Ils ne m’ont jamais laissé l’occasion de m’expliquer ! Je ne mange pourtant que des fruits et des légumes…

Oreille Qui Manque hocha la tête avec philosophie.

Notre réputation nous nuit, c’est sûr, ajouta-t-il tristement. Je suis un prédateur, je chasse : c’est dans ma nature. Mais ça ne fait pas de moi un monstre.

 

Où Groumph repêche une étrange prise dans la rivière :

 

Il eut un mouvement de recul en découvrant sa prise. Oreille Qui Manque le rejoignit.

Quelle horreur ! s’exclama ce dernier. Rejette-la à l'eau !

Visage en forme de cœur, couettes châtains, robe de villageoise et petite cape au capuchon rouge… Le spécimen d’humain le plus épouvantable que pouvait rencontrer un gentil croquemitaine : une fillette ! Cette dernière choisit ce moment pour ouvrir les yeux et considérer l’Ogre et le loup.

 Vous allez me dévorer ? demanda-t-elle timidement en s’asseyant.

Le fauve éternua avec dédain.

Non mais dis donc ! Je ne mange pas n’importe quoi ! C’est que j’ai l’estomac fragile, moi ! En on ne sait même pas où tu as traîné avant d’atterrir ici !

Où l'on montre son bon caractère, toujours aussi fin et délicat :

 

La petite compagnie se remit en route mais, arrivé à la moitié du chemin, ils durent s’arrêter face à un obstacle imprévu.

Je ne peux pas aller plus loin, constata Oreille Qui Manque sur un ton clairement offensé.

Le loup semblait prendre comme un affront personnel la paroi qui leur barrait le passage. Piaf vint voleter quelques mètres au-dessus de ses amis. Allons bon ! La fillette, quant à elle, se laissa glisser à terre et posa Line sur un gros rocher avant de se craquer les doigts.

Bon… Je ne vois qu’une solution, conclut-elle avant de commencer l’ascension.

Mais qu’est-ce que tu fais ? glapit le fauve en se dressant sur ses pattes arrières.

Il tenta de l’attraper par la cheville mais elle se trouvait déjà hors de portée et ses crocs claquèrent dans le vide.

Bon sang ! Ta mère a fauté avec un écureuil ou quoi ? râla-t-il en l’observant – impuissant – se hisser toujours plus haut.

Où Oreille Qui Manque... reste Oreille Qui Manque :

 

Alors… c’est vraiment vous le dragon ? demanda Groumph

Bien sûr, voyons…

Oreille Qui Manque s’avança.

C’est que vous ressemblez plutôt à un humain, contra-t-il sur un ton clairement dubitatif. Où sont passés les écailles, les ailes, les griffes et le feu ?

L’homme le fixa d’un air furieux et ses joues rougirent violemment.

Comment oses-tu ? rugit-il.

Le loup pencha la tête en laissant pendre la langue en une expression clairement moqueuse.

Assez facilement, en fait. Là, je ne vois qu’un pauvre type ligoté. Si ça se trouve, mon gars, tu es l’en-cas du dragon et je m’en voudrais de lui retirer la nourriture de la bouche. Ça m’embêterait assez qu’il décide de me manger à ta place.

Tu es devenu fou ! hurla Line en courant se mettre à l’abri dans la galerie, tandis que le prisonnier expulsait de la fumée par le nez et les oreilles.

Groumph, alarmé, attrapa Eléna et l’imita vivement. Bien leur en prit. Quelques secondes plus tard, Oreille Qui Manque jaillissait à leur suite, talonné par un geyser de flamme.

 

 

Où Oreille Qui Manque met les points sur les -i...

 

L’aubergiste se pencha soudain en avant.

Dis donc, des fois… Ce n’serait pas un chien que tu me ramènes, là ? Je n’veux pas de ça chez moi. Dehors, le clébard.

Groumph n’eut pas le temps de tendre la main pour retenir Oreille Qui Manque. Le Goblïn se retrouva tout à coup face à face avec la masse d’un loup furieux de septante kilos. Plus exactement avec ses crocs découverts et menaçants.

Traite-moi encore de clébard, mon gars et je te montrerai la différence qu’il y a entre un misérable cabot et moi !

On se calme ! cria Blend.

Derrière lui, Malt et Single avaient relevé leurs lances en tremblant. L’Ogre soupira, blasé. Pas un pour rattraper l’autre.

C’est bon… Mon ami et moi mettions certains points au clair. Pas vrai ?

Heuu… bafouilla le pauvre homme.

Tu as vu que je n’étais pas un chien, maintenant ? Tu ne feras plus l’erreur, n’est-ce pas ?

P… Pour sûr, s… sire loup !

Hé bien voilà ! Le malentendu est dissipé, on peut y aller.

Où vous ne voudriez quand même pas que je vous mette tout le roman, tout de même ?