Mouais...

Publié le par Gaëlle K. Kempeneers

... Paraît que si je ne vis pas de ma plume, je ne suis ni une artiste, ni une romancière. Pas en vrai, en tout cas. C'est ce que des collègues m'ont sorti avec une délicieuse délicatesse, ce matin au bureau !

 

Pourtant, mon premier roman est publié par une maison d'édition qui pratique le compte d'éditeur, je suis à la Fnac et chez théma. Peut-être même dans les rayons de la Parenthèse ou de librairies indépendantes (je l'espère de tout mon coeur pour ce dernier point !). Mon second roman est prévu à la sortie pour mi-2013 et d'autres projets sont en cours de finition ou d'écriture...

 

Mais non, je ne suis pas une vraie artiste, une vraie romancière. Faudrait pour ça, que je gagne suffisamment pour en vivre.

 

Genre Amélie Nothomb ou Mister Levy. Ca, ça me donnerait une légitimité. Et puis, eux, on les connait, on voit leurs têtes à la teuleuh. Même pas besoin de lire leurs livres, il suffit de proclamer qu'on les a vus au Grand Journal ou chez Drucker.

 

Eux, ce sont des artistes, des vrais qui touchent pleins de pêpêtes !

Vous, les pauvres jeunes auteurs/chanteurs/comédiens/... qui vivez pour votre passion tout en travaillant sur le côté (ben oui, faut bien s'acheter à manger, payer le prêt de la maison, le mazout du chauffage, les vêtements des enfants, etc) en espérant vivre un jour de votre passion afin d'y consacrer encore plus de temps : vous n'êtes pas des artistes, voyons !

On ne vous connait pas (encore), vous n'êtes pas des peoples et vos oeuvres (tiens... des oeuvres, ce n'est pas un mot qu'on associe généralement à la notion d'artiste ? humhum...) ne sont pas nécessairement connues du grand public.

 

On ne mélange pas les torchons et les serviettes !

 

Ben à ce rythme-là, la sphère artistique risque de vachement se vider, les gars. >.<

Publié dans Coups de gueule

Commenter cet article

Burton Sylvie 17/12/2012 13:37


oui tu as raison Gaelle. C'est vrai.

Dominique Lémuri 12/12/2012 15:16


A 100 % d'accord avec toi, Gaëlle, ces personnes n'ont pas idée de la masse de boulot que suppose l'écriture d'un roman lorsqu'il parvient au niveau nécessaire à une publication. C'est effarant.

Burton Sylvie 07/12/2012 13:44


oui, tu as raison, très bien écrit, malheureusement c'est pareil dans tous les domaines, quand on ne fait pas partie des hautes sphères et qu'on ne gagne pas beaucoup d'argent on est très mal
considérés par certaines personnes, dans la société actuelle il faut passer à la télé ou qu'on parle de toi dans les médias pour avoir une légitimité aux yeux du grand public, c'est bien triste.

Gaëlle K. Kempeneers 17/12/2012 13:30



Merci à toutes les deux.


Laissons les ignorants, les mesquins et les bêtes-et-méchants dire. On ne les fera pas changer d'avis et, après tout, pourquoi s'en soucier. Il y aura toujours des personnes pour essayer
d'étouffer la flamme artistique, ne les laissons pas gagner !


L'adage ne dit-il pas : la bave de l'ignoble crapaud, n'atteint pas la blanche colombe ?


Je suis motivée, boostée, je vais voler bien trop haut pour que les crachats en tout genre ne m'atteignent pas ! ^-^