L'enfant des Cimetières

Publié le par Gaëlle K. Kempeneers

De  Sire Cédric

 

Lorque sa collègue Aurore l'appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d'une folie hallucinatoire vient de tuer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe, avant de se donner la mort. Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les patients d'un hôpital et tue Kristel, la compagne de David.
Mais qui est à l'origine de cette épidémie meurtrière ? Est-ce un homme ou un démon ?
Le journaliste, qui n'a plus rien à perdre, va se lancer à la poursuite de Nathaniel, l'enfant des cimetières, jusqu'aux confins de l'inimaginable...

 

Vous y trouverez :

 

- de l'horreur, de la vraie, de la pure

- de la violence

- des scènes dérangeantes

- une tension presque insupportable

 

Vous n'y trouverez pas :

 

- des poneys roses, des petits lapins et une histoire joliette

- de la violence gratuite

 

 

J'avoue que j'avais entendu des avis très positifs sur ce livre et, après avoir rencontré l'auteur, je me sentais moi-même bien disposée à son égard. La suite a confirmé cette première impression.

Je l'avoue de suite, je suis une petite nature, je suis vite effrayée, impressionnée (ce n'est pas un certain auteur qui me contredira ^^;;; ) et certaines scènes m'ont vue oouvrir de grands yeux et retenir mon souffle. D'un autre côté (paradoxalement), j'aime me faire peur et frissonner (jusqu'à un certain point), donc, je ne me suis pas enfuie en courant...

 

L'écriture de Sire Cédric est fluide, très agréable à lire. Personnellement, je me suis sentie attirée vers l'avant, poussée par le courant des mots jusqu'à enfin avoir terminé le livre qui m'a laissée le souffle court. J'ai particulièrement aimé le commandant Vauvert, qui sous ses airs de gros dur est un véritable nounours, et Nathaniel. J'ai aimé cet Enfant des Cimetières qui malgré sa cruauté n'est finalement qu'un gosse paumé qui recherche la véritable figure de sa mère après avoir vécu un véritable martyr.

 

Bref, une lecture rapide, agréable et fluide, une intrigue haletante, touchante aussi, crue par moment. Un très bon moment passé en compagnie des persos.

 

Publié dans Chroniques

Commenter cet article