Animae

Publié le par Gaëlle K. Kempeneers

t.1 L'Esprit de Lou de Roxanne Dambre aux  éditions de l'Epée

 

 

Le mot de l'éditeur :

 

« Je m’appelle Lou, j’ai 20 ans, et dans quelques heures, je vais m’installer dans les bureaux de la DCRI, les services secrets français.
Mon job ? Officiellement, consultante au département de recherche sur l’inexplicable. Officiellement. Parce qu’en réalité, je traque une bizarrerie qui rôde dans la nuit parisienne, un truc que je n’ai pas encore cerné, mais qui fait hurler de rage mon instinct de panthère.
Oh, je ne vous ai pas dit ? Comme tous ceux de ma race, ma vraie nature est animale, et je me transforme à volonté. Nous, les Daïerwolfs, formons un peuple très puissant, mais contraint à se cacher des faibles humains. Enfin, faibles… pas tous. L’officier qui m’a recrutée, le capitaine Sylvain Levif, pourrait me vaincre d’un seul regard tant il me plaît ! À cette heure, je n’ai pas encore décidé si cela va rendre ma mission plus agréable ou plus compliquée. Ou les deux. Et zut. Pourquoi ces choses-là n’arrivent-elles qu’à moi ? »

 

 

Vous y trouverez :

 

- des métamorphes

- de l'humour

- une héroïne accro aux listes

- un caméléon géant (mon préféré !)

 

Vous n'y trouverez pas :

 

- le genre d'héroïne nymphomane que la plupart des romans de bit lit nous servent

- des métamorphes obligés de lutter contre leur nature animale

 

 

Mon avis (attention, spoilers !)

 

Dés le début, ça commence chaud. L'héroïne se fait engager par les services secrets français (j'ai adoré le petit jeu du chat et de la souris !) et pour sa première journée libère un membre de son peuple qui se révèle être le grand méchant.

Confinée dans les bureaus de l'agence, elle va devoir traquer et éliminer le super-vilain.

 

Le tout en se demandant si elle ne va pas croquer son patron à moins que ce ne soit lui qui la croque.

 

Et l'auteur réussit l'exploit de décrire une héroïne hyper intelligente (bien que parfois encore un peu naïve) qui tombe amoureuse très vite sans que cela ne semble tiré par les cheveux et expliqué avec cohérence. Une héroïne qui nous entortille autour de son petit doigt et nous fourre dans sa poche, ni vu ni connu, niquedouille que j't'embrouille !

 

Bref un très bon moment d'urban fantasy que je prolongerai avec plaisir dès que j'aurai mis la papatte sur le second livre !

 

Pour le moment, je lis de très bons livres dans ce genre-là (je suis sur l'Aube de la Guerrière de Vanessa Terra, pour le moment. Le début m'a beaucoup plu et du coup, je me garde la suite comme carotte pour quand j'aurai fini mes corrections !) et tous d'auteurs francophonne qui n'ont pas à rougir en comparaison avec leurs grandes soeurs anglophonnes ! Pourvu que ça dure !

 

 

Publié dans Chroniques

Commenter cet article